Les boissons alcoolisées, un secteur qui recrute

Le secteur des boissons alcoolisées se porte très bien et ne cesse de croître. La France, leader européen de la fabrication de boisson s’impose premier en exportation dans le monde (en valeur). La production est en hausse ce qui impose un investissement dans les machines industrielles mais également du recrutement.

En réponse aux opportunités sur le marché international et un futur positif sur le marché français, les producteurs réagissent et évoluent. Aujourd’hui, le secteur compte près de 500 000 salariés.

Des personnes trinquant avec des cocktails

De nouveaux emplois

Les nouveaux emplois se généralisent dans tous les secteurs de ce marché. En effet, avec la croissance d’activité mais également avec les nouvelles façons de travailler, la digitalisation et la robotisation, il y a un besoin de recrues. Cependant, les types de postes varient entre les secteurs. Ainsi, dans les secteurs de la bière, du champagne et des spiritueux ce sont des besoins commerciaux et de production. Quant aux secteurs du vins et des spiritueux, les emplois qui s’ouvrent plutôt dans le domaine de la logistique et du magasinage.

Des remplacements

Le marché, porteur, ouvre la porte à de nouveaux emplois mais pas uniquement. Ce marché doit aussi faire face à des départs en retraite. Ainsi, des anciens laisseront leurs places.

Dans certains secteurs du marché, tel que celui du vin, ces remplacements sont difficiles à faire. En effet, certains métiers manquent de personnes qualifiées pour combler ce trou. C’est par exemple le cas des viticulteurs. De plus, les vignerons propriétaires de domaine ont du mal à retrouver des repreneurs. En effet, plusieurs variables sont en leurs défaveur. La localisation de ces domaines, souvent éloignés des villes est un premier frein à la reprise, à cela s’ajoute les conditions de travail qui sont assez difficiles. Le reprise d’un vignoble est assez risqué car la production est soumise aux intempéries et aux maladies…et au changement climatique. 

Bien que le secteur recrute, la difficulté est présente. Le marché a besoin de devenir plus attractif aux yeux des potentiels futurs employés.

La question des salaires

C’est un marché porteur mais qui comporte des segments stagnants. Cela entraîne une forte différence, notamment entre le secteur du vin et celui de la bière. Mais de manière générale, il y a et aura une hausse des salaires.

Une petite conclusion...

Le secteur recrute ces dernières années et plusieurs études montrent que cela devrait perdurer jusqu’en 2020 au moins. Malgré les embauches assez nombreuses le nombre d’emplois dans le secteur a peu évolué. En effet, il augmente de 0,6% par an en moyenne.

Notre article vous a aidé ? Vous aimez notre article ? Alors partagez le (à gauche de l'écran) et aimez nos pages sur les réseaux sociaux !!!
Besoin de renseignement ?

Nous sommes à votre disposition !

Remplissez le formulaire et un des membres de notre
équipe vous répondra dans les plus brefs délais.

X
CONTACTEZ-NOUS
7 Partages
Partagez7