La France, les français.es et le vin

La France est parmi les plus gros producteurs de vin au monde mais également un des pays où on le consomme le plus. Cependant, le vin perd de plus en place sa place d’accompagnement du repas et se réserve pour des occasions plus festives. Le marché du vin se porte bien, malgré le recul en France, grâce aux opportunités sur les marchés internationaux. 

Le marché du vin à travers la production

Sur le territoire français, il y a 58 000 sociétés dans le secteur du vin. La filière viticole possède plus de 800 000 hectares (ce qui représente 10% de la surface mondiale !!). Sur ces vastes hectares, 3240 vins différents sont produits. Il faut savoir qu’environ 70 000 hectares de ces 800 000 sont consacrés au vin bio. 

Elle produit à elle seule 17% du vin de la planète. Ainsi, près d’un cinquième de la production mondiale de vin se fait en France. C’est le second produit le plus exporté (40% de la production de vin exportée) de notre beau territoire. L’exportation du vin est l’avenir et un moyen de survivre pour certains. En effet, on constate une baisse de consommation sur notre territoire, ce qui n’est pas le cas à l’étranger.

Il y a un véritable enjeu par rapport à la production à cause du temps. En effet, 2017 a été une mauvaise année pour beaucoup de vignerons, certaines régions plus touchées que d’autre. Les pertes de récoltes allaient jusqu’à 50%. Ainsi, l’enjeux est de sécuriser les récoltes pour en assurer du rendement.

A cet enjeu s’ajoute la baisse de consommation du vin, qui autant en valeur qu’en volume, a un impact.

vigne au coucher du soleil

Le marché du vin à travers la consommation

graphique camembert représentant le pourcentage de chaque type de consommateur

De nombreuses personnes consomment du vin en France : c’est le deuxième pays le plus consommateur de vin. En effet, 85% des ménages français ont acheté du vin durant l’année pour leur consommation à domicile.

Il y a plusieurs types de consommateurs : les consommateurs réguliers, les consommateurs occasionnels et les consommateurs ponctuels.

  • Les consommateurs réguliers sont des personnes qui consomment tous les jours, ou presque, du vin.
  • Un consommateur occasionnel est une personnes qui consomment 1 à 2 fois par semaines, ou moins.
  • Les consommateurs ponctuels sont des personnes qui consomment que très rarement du vin.

De manière générale, le vin vendu provient de la grande distribution. En effet, 5 sur 10 bouteilles consommées sont achetées en grande distribution. Parmi les 5 bouteilles restantes, 3 sont dégustées en restaurant, 1 provient d’une cave à vin et la dernière provient directement d’un domaine viticole.

Les ventes de vins en volume ont chuté en 2018 de plus de 7% mais seulement de -0,8% en valeur grâce à une augmentation des prix. Cette baisse est due à un changement du marché : les personnes consomment moins d’alcool, cependant ils préfèrent y mettre le prix lorsqu’ils en consomment. Les gens se tournent aussi aujourd’hui vers des alcools moins forts voire des boissons sans alcool. En effet, il y a une sorte de prise de conscience générale qui mènent de nombreuses personnes à beaucoup moins consommer d’alcool et réserver cette consommation pour une occasion.

La consommation et ses occasions ont changé ainsi que la façon d’acheter. Les consommateurs veulent plus de conseil lors de l’achat de vin tout en ayant un prix accessible. Les cavistes sont donc favorisés par les tendances du marché. D’un autre côté la vente en ligne est également en plein essor grâce à des tarifications prix bas et aux nouveaux services de conseille qu’ils proposent.

Un petit mot de fin...


Les français ne sont pas que friands du vin mais aussi des spiritueux, cocktails, (surtout) des bières… Alors pour conclure cet article je vous donne quelques informations sur le marché de l’alcool en générale.

Le secteur des boissons alcoolisées se voit aussi impacté par les nouvelles tendances de consommation tel que la baisse de la consommation d’alcool. Cependant, il s’en sort notamment grâce à l’exportation ce qui a amené à une augmentation de 24% de production en moins de 10 ans. En effet, la France est leader sur la production de boisson en Europe mais également le premier exportateur mondial en valeur.

De plus, plusieurs marchés sont en progression positive tel que le marché des mousseux et du champagne ainsi que le marché de la bière ou du whisky. En effet, les filières artisanales de la bière et du whisky sont en plein essor.

Graphique représentant la pourcentage de ventes (en valeur et en volume) de chaque secteur du marché des boissons alcoolisées.
Notre article vous a aidé ? Vous aimez notre article ? Alors partagez le (à gauche de l'écran) et aimez nos pages sur les réseaux sociaux !!!
Besoin de renseignement ?

Nous sommes à votre disposition !

Remplissez le formulaire et un des membres de notre
équipe vous répondra dans les plus brefs délais.

X
CONTACTEZ-NOUS
11 Partages
Partagez11