Comment faire la différence entre un bon et un mauvais vin ?

Ce n’est pas parce que vous ne l’aimez pas qu’il est pour autant mauvais. Nous allons voir ensemble ce qu’il faut regarder pour déceler un bon vin. Il y a 3 éléments à prendre en compte : l’équilibre, la longueur (aussi appelée la finale) et la complexité.

Avant même de regarder les détails d’un bon vin, il faut vérifier qu’il n’a pas de défauts (bouchonné, moisi, etc…). Généralement, les défauts sont identifiables avant même de le goûter : grâce aux examens visuels et olfactifs. Ainsi, si il est trouble, il sera à laisser de côté. Ce sera aussi le cas de tous ceux qui ont une odeur ressemblant à de l’œuf pourri ou à du moisi…

L'équilibre du vin

Tout d’abord, regardons ensemble de plus près ce qu’est l’équilibre. Dans un vin l’équilibre est important, sans celui-ci il peut s’avérer vite écœurant ou désagréable. Cette notion d’équilibre va changer la perception du goût. Par exemple, un vin peut être en réalité très acide mais paraître moins acide qu’un autre (qui en réalité l’est moins) car ce premier sera mieux équilibré par son le gras de sa texture. 

Dans le cas d’un blanc (ou d’un rosé), l’équilibre va se faire entre le moelleux (l’onctuosité = sucre, l’alcool et le glycérol) et l’acidité. Un vin trop acide et peu onctueux sera très agressif en bouche. A contrario, si il est très gras et peu acide, il sera trop lourd.

Dans le cas d’un rouge, l’équilibre va se faire entre l’onctuosité, l’acidité et le tanin. Le tanin est l’effet rugueux, il est transmis par la peau du raisin lors de sa macération.

Une balance équilibré entre onctuosité et acidité

La longueur

Maintenant, parlons de la longueur en bouche. La longueur en bouche est le temps, la durée où les arômes persistent en bouche après l’avoir avalé (ou recraché). Plus les arômes persistent en bouche, plus le vin est de qualité. Vous entendrez parler de caudalie qui est la mesure de cette longueur en bouche. Une caudalie correspond à une seconde. En moyenne, un vin de qualité aura une longueur entre 4 et 10 caudalies mais il en existe pouvant atteindre 20 caudalies.

Attention à ne pas mélanger les arômes avec l’acidité, le sucre et/ou l’amertume pour estimer la longueur.

La complexité

Lorsque l’on parle de complexité, on parle du nombre d’arôme présent et de l’harmonie de ces arômes. Un vin ayant qu’un ou deux arômes s’avère vite inintéressant. Le nez prend plaisir lorsqu’il y a plusieurs arômes.

bouteille entourée d'épices

Petit mot de fin pour reconnaître un bon vin

Ainsi, un bon vin sera équilibré, restera en bouche et détiendra une certaine complexité. Vous savez maintenant comment différencier le bon du médiocre. Vous pourrez parler en expert à vos amis et cela même si vous n’avez pas aimer le goût. En effet, vous pourrez conseiller vos proches sur tout type de vin et leur en recommander.

Notre article vous a aidé ? Vous aimez notre article ? Alors partagez le (à gauche de l'écran) et aimez nos pages sur les réseaux sociaux !!!
Besoin de renseignement ?

Nous sommes à votre disposition !

Remplissez le formulaire et un des membres de notre
équipe vous répondra dans les plus brefs délais.

X
CONTACTEZ-NOUS
25 Partages
Partagez25